Attentats : Laurent Ruquier présente une émission solidaire

Suite aux attentats de Paris, France 2 a décidé de programmer une émission spéciale "On est (...)

Laurent Ruquier quitte Europe 1 pour RTL

Séisme dans la maison bleue : après quinze ans de maison rue François Ier, le présentateur de "On (...)

On n’est pas couché (16 janvier 2016)

L’actualité détaillée des invités => Le Premier ministre Manuel Valls est l’invité politique de la semaine : il vient répondre aux questions (...)

On est solidaire (14 novembre 2015)

Exceptionnellement ce soir, l’émission "On n’est pas couché" s’appelle "On est solidaire". Une émission diffusée en direct, présentée par (...)

Les invités mystères - Saison 2018 / 2019

Août 2018 27 août : Grégoire Margotton 28 août : Alpha Blondy 29 août : Nicolas Duvauchelle 30 août : Ariane Ascaride 31 août : (...)

Les invités mystères - Saison 2017 / 2018

Août 2017 28 août : Calogero 29 août : Marie-Anne Chazel 30 août : Benjamin Castaldi 31 août : Shy’m Septembre 2017 1er septembre (...)



Mardi 17 Septembre 2019










Ex-Chroniqueurs | Virginie Hocq | Revue de presse |

Je me sentais dans mon univers
TF1.fr - 13 avril 2012

samedi 5 mai 2012 | 12h00 | par Rémy



Brouillée avec son père, Morgane ne l’a plus revu depuis 15 ans. Mais en apprenant qu’il est malade, elle retourne dans la colonie de vacances dont il est directeur. Elle ne le sait pas encore mais elle va devoir composer avec les bêtises de ses pensionnaires, son ex et son amour de jeunesse. Pour son premier rôle principal dans une série, Virginie Hocq interprète une jeune femme dynamique, partagée entre deux hommes...

Comment êtes-vous arrivée sur ce projet ?

L’année dernière, j’avais participé à un épisode des Toqués. Sur le tournage, j’avais rencontré Nathalie Laurent, la directrice artistique de la fiction à TF1. Elle m’a rappelée plus tard pour me proposer le casting de Vive la colo. J’ai trouvé les scénarios fantastiques. Ils m’ont rappelé mes souvenirs de colonie, mais aussi l’époque où j’étais cheftaine en Belgique. Je me sentais vraiment dans mon univers. Et j’adorais l’idée de remettre un short et de me retrouver au milieu d’un groupe d’enfants !

Avec Vive la colo, vous occupez pour la première fois le rôle principal d’une série. Etait-ce stressant ?

Quoi que j’entreprenne, je suis toujours stressée ! Mais je suis aussi une « bosseuse » et je me lance à fond dans chacun de mes projets. Pour être à l’aise sur un tournage, j’ai besoin de connaître mes répliques sur le bout des doigts. J’ai donc étudié avec précision les scénarios. Libérée de cet aspect, j’ai essayé de faire ressortir l’humour et le côté décalé de Morgane. Je ne voulais pas qu’elle apparaisse comme un personnage trop lisse.

Que vous a-t-elle inspiré ?

Je l’ai trouvée chouette. Morgane mène une vie normale, elle est plutôt saine et dynamique, sait ce qu’elle veut. Par exemple, elle s’est séparée de son compagnon, Thomas, après avoir découvert qu’il ne voulait pas d’enfants. Elle peut aussi parfois être atteinte d’une pointe de « bougonite aiguë » !

Elle revient à la colonie des Embruns après plusieurs années d’absence...

Elevée par son père, directeur dans cette colonie, elle a tout quitté du jour au lendemain, 15 ans plus tôt, en découvrant qu’il lui avait toujours menti au sujet de sa mère, et ne lui a plus jamais parlé. Je crois que toutes les familles cachent des secrets plus ou moins lourds et que les rapports entre un père et sa fille peuvent parfois devenir conflictuels par manque de communication, comme c’est le cas dans la série. Pourtant, Morgane n’est pas insensible. Lorsqu’elle prend connaissance des problèmes de santé de son père, elle revient pour quelques jours dans la colonie et va finir par apporter son aide à des moniteurs totalement dépassés. Elle va découvrir que son premier amour, Loïc, y travaille. Alors qu’elle semble prête à renouer avec lui, l’arrivée de son ex, venu pour la reconquérir, va la perturber.

Vous donnez la réplique à Titoff qui, comme vous, vient du one-man show. Cela vous a-t-il rapprochés ?

Comme avec n’importe quel autre comédien, nous avons dû nous « apprivoiser », même si nous nous sommes rapidement très bien entendus. Ça a d’ailleurs été le cas avec les autres acteurs. Pourtant, lorsque j’ai vu Julien Boisselier la première fois, je me suis dit qu’il n’avait pas l’air très drôle ! Au final, je crois que j’ai rarement autant ri avec quelqu’un. Quant à Charlotte de Turckheim, la voir évoluer sur un tournage a été une grande leçon pour moi. C’est une vraie professionnelle, toujours à l’heure et souriante. Humainement, ce tournage a vraiment été fantastique. J’ai besoin de cet échange avec les autres, raison pour laquelle j’aime alterner mes spectacles avec des tournages. J’aurais peur de prendre de vilains tics à force de travailler toujours seule !

Comment s’est déroulé le travail avec les enfants ?

Je suis arrivée avec mon esprit de scout mais j’avais en face de moi des enfants passionnés et concentrés, qui avaient envie de faire ce métier plus tard. Au début, je pense qu’ils m’ont prise pour une folle parce que j’essayais constamment de les faire chanter, de raconter des blagues... Il y avait souvent beaucoup de bruit sur le plateau vu leur nombre. Mais je dois bien avouer que parfois, avec Julien et Titoff, nous étions plus bruyants qu’eux !

Quels souvenirs conservez-vous de ce tournage ?

J’adore les fous rires, parce qu’ils n’arrivent jamais au bon moment. Tous les jours à 19h, j’en avais systématiquement un. Toute l’équipe le savait. C’était mon moment de « lâcher prise ». Mais après avoir bien travaillé toute la journée, c’était agréable et je ne culpabilisais pas.

Vous êtes actuellement sur scène avec votre nouveau spectacle

Oui. Je suis en pleine tournée avec mon nouveau seule-en-scène, Pas d’inquiétude, jusqu’à fin juin. Parallèlement, j’expose mes photos. J’avais fait une petite expo juste avant mon spectacle à Bruxelles. Comme elle a reçu un bon accueil, j’ai réitéré l’expérience dans certaines salles. Je suis ravie de pouvoir faire découvrir mes photos par ce biais

Aurélie BINOIST



On n’est pas couché | Résumés | Janvier 2016
On n’est pas couché (16 janvier 2016)
Chroniqueurs | Laurent Ruquier | Novembre 2015
Nous sommes toujours sur le fil
On n’est pas couché | Résumés | Novembre 2015
On est solidaire (14 novembre 2015)
Chroniqueurs | Laurent Ruquier | Novembre 2015
Laurent Ruquier anime une émission spéciale suite aux attentats de Paris
Ex-Chroniqueurs | Natacha Polony | Février 2014
Ukraines (25 janvier 2014)
Ex-Chroniqueurs | Natacha Polony | Février 2014
Natacha Polony arrête « On n’est pas couché » en juin
Ex-Chroniqueurs | Natacha Polony | Février 2014
Ukraine : de Charybde en Scylla (24 février 2014)
Ex-Chroniqueurs | Natacha Polony | Février 2014
Natacha Polony va quitter "On n’est pas couché" en fin de saison







Envie de réagir aux émissions de Laurent Ruquier et à l'actualité des chroniqueurs ?
Le forum est là pour vous ! Une simple inscription est nécessaire pour y participer.

LaBandeARuquier.com, le site de référence sur la bande à Ruquier, est un site non officiel consacré aux émissions de Laurent Ruquier. Retrouvez toute l'actualité des chroniqueurs et des ex-chroniqueurs des émissions de Laurent Ruquier. Retrouvez des informations sur toutes les émissions : "On n'est pas couché", "On va s'gêner", "Les Grosses Têtes", "L'émission pour tous", "On n'demande qu'à en rire", "ONDAR Show", "On n'a pas tout dit", "On a tout essayé".
L'équipe du site est totalement indépendante de France 2, RTL, Europe 1 et de la production "Tout Sur l'Ecran".
Flux RSS - Contacts - Crédits

Liens : LeBlogTVNews.com - PureMedias.com - Coulisses-TV.fr - LeZappingduPAF.com