Attentats : Laurent Ruquier présente une émission solidaire

Suite aux attentats de Paris, France 2 a décidé de programmer une émission spéciale "On est (...)

Laurent Ruquier quitte Europe 1 pour RTL

Séisme dans la maison bleue : après quinze ans de maison rue François Ier, le présentateur de "On (...)

On n’est pas couché (16 janvier 2016)

L’actualité détaillée des invités => Le Premier ministre Manuel Valls est l’invité politique de la semaine : il vient répondre aux questions (...)

On est solidaire (14 novembre 2015)

Exceptionnellement ce soir, l’émission "On n’est pas couché" s’appelle "On est solidaire". Une émission diffusée en direct, présentée par (...)

Les invités mystères - Saison 2018 / 2019

Août 2018 27 août : Grégoire Margotton 28 août : Alpha Blondy 29 août : Nicolas Duvauchelle 30 août : Ariane Ascaride 31 août : (...)

Les invités mystères - Saison 2017 / 2018

Août 2017 28 août : Calogero 29 août : Marie-Anne Chazel 30 août : Benjamin Castaldi 31 août : Shy’m Septembre 2017 1er septembre (...)



Mercredi 20 Novembre 2019










Chroniqueurs | Philippe Geluck |

Biographie

dimanche 15 janvier 2006 | 16h20 | par Rémy



Le 7 mai 1954 : Philippe Geluck pousse son premier cri :‘Je suis né par le premier accouchement sans douleur en Belgique’.
Enfance à Bruxelles, dans une famille amoureuse des arts. Un grand frère : Jean-Christophe.

Avec son frère, devenu graphiste, il gribouillait une espèce de journal mural dans les toilettes. Un jour, un laveur de vitres est allé faire pipi. Il en est ressorti mort de rire et a promis d’en parler à son ami Bob De Groot, rédacteur en chef de L’œuf, un journal humoristique. De Groot publie la première page de gags de Geluck (novembre 1971).

1972 : Philippe Geluck participe à une exposition thématique (qui voyagera à travers l’Europe) au Palais des Beaux Arts de Bruxelles : La Vénus de Milo ou les dangers de la célébrité. Aux cimaises, il côtoie Man Ray, Ronald Searle, Dali.

1972 : Il s’inscrit à l’Insas (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle)

1973 : Sensibles au climat angoissant et cruel de ses aquarelles, Yannick et Margot Bruynhoge de la Galerie Maya , l’invitent à participer à plusieurs expositions collectives, puis, programment une expo personnelle en juin 74.

1974 : Il a vingt ans.
En sortant de l’Insas, un ami lui demande de lui donner la réplique pour une audition au Théâtre National. À l’issue de la scène, c’est à Geluck que Jacques Huisman propose un engagement pour la saison suivante. Il jouera cent fois le rôle écrasant de Werther (Edgar Wibeau) dans « Werther 75 » de Ulrich Plenzdorf.

1976 : Avec des copains d’études, il crée le Théâtre Hypocrite. Gros succès à Bruxelles et en province. Après deux ans, la troupe se dissout.
Sur le tournage d’un court-métrage (Le coq mouillé) il rencontre la femme de sa vie, Dany, qui est scripte. C’est le coup de foudre et la vie commune dans les 48 heures qui suivent.

1977 : Au Théâtre National, il joue Mackie dans « l’Opéra de Quat’Sous » de Brecht mis en scène par Henri Ronse. En octobre, première émission de télé à la RTBF.

1978 : Conçoit, écrit et anime « Lollipop » (devenue émission culte) pendant cinq ans. « Lollipop » est la première (la seule ?) émission pour enfants à être regardée par toute la famille.

1979 : Exposition de dessins et d’aquarelles au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles.

1980 : Philippe Geluck et Dany se marient. Première apparition du Chat et de Madame sur le carton de remerciements. Leur position explicite choque les vieilles tantes.
Théâtre, dessin. Il joue dans « Roméo et Juliette », « Faust » de Marlowe, « Léopold II » d’Hugo Claus, « l’École des Bouffons » de Ghelderode ... Et quelques téléfilms.
Au Théâtre de Poche, il joue Bent pour Derek Goldby, pièce terrible sur la déportation des homosexuels dans l’Allemagne nazie.
Pour la saison suivante, Roger Domani, directeur du Poche lui commande l’affiche de « Un certain Plume » de Michaux, avant de lui proposer le rôle mis en scène par Andrej Burzinsky. Ce sera un triomphe, repris plusieurs fois en Belgique et en tournée à l’étranger... Et pourtant, il décide d’arrêter sur ce succès pour se consacrer au dessin et à sa vie de famille.
Antoine naît en 1983, un chaton emmailloté rejoint le couple de chats sur le faire-part.

22 mars 1983 : Première apparition du Chat dans les colonnes du journal Le Soir. Très vite, Le Chat devient la mascotte du journal.

1985 : Il tourne dans « Benvenuta », pour André Delvaux, une scène qui ne se trouve pas dans le roman de Suzanne Lilar : Fanny Ardant songe à son père (Philippe Geluck) qui vient s’asseoir en face d’elle, tel qu’il était dans son souvenir.
La même année, c’est une petite fille, Lila, qui apparaît dans la famille Geluck.
Le rédacteur en chef d’À suivre, Jean-Paul Mougin, lui commande cinq planches du Chat. Une condition : les mettre en couleurs. Geluck demande à Françoise Procureur de colorier Le Chat. Parution aux côtés de Schuiten, Pratt, Manara. Émotion...
Geluck propose à Casterman de publier en album ses meilleurs dessins. L’éditeur doute qu’un recueil de cartoons rassemblés rencontre le moindre succès en librairie. Un an plus tard, Geluck récidive. Casterman revient sur sa décision.

1986 : Parution en octobre de « Le Chat » aux éditions Casterman. Le succès est immédiat en Belgique et en Suisse, plus confidentiel en France.

1987 : Geluck anime à la RTBF , en prime time, le jeu « L’Esprit de Famille », co-produit par FR3, avant de démarrer en radio, « La Semaine Infernale » et « Le Jeu des dictionnaires » qui vont le mobiliser pendant douze ans. Il crée le « Docteur G » et écrit des centaines de textes (dont certains sont repris dans ses Encyclopédies universelles). L’émission devient télévisuelle et est diffusée sur TV5. Un nouveau projet voit le jour en télé : « L’empire de médias ».

1990 : Geluck demande au dessinateur Serge Dehaes de devenir son coloriste.
Leur collaboration dure toujours.
Sortie du premier livre du Docteur G : « Le Docteur G répond à vos questions » accompagné d’une compilation de textes enregistrés.

1991 : Son émission « Un peu de tout », réalisée par Philippe Kempen, délire au non-sens déjanté, bat des records d’audience et remporte le prix de l’émission la plus drôle à la Rose d’Or de Montreux.

1992 : Isabelle Motrot invite Le Docteur G à la rejoindre dans son émission « Audimatraquage ».

1995 : Le Chat est invité à paraître tous les jours sur la dernière page d’Info Matin.
Laurent Ruquier devient chroniqueur à Info Matin sur la même page que Le Chat qui l’amuse. À la mort du journal, il invite Geluck à ses « P’tits Déj’ », sur France Inter. Très vite, Philippe est invité à faire partie des ‘réguliers’, tout en continuant la RTBF et Le Chat. Il participe ensuite à « Déjeuners », « Changement de direction » et « Dans tous les sens », animés par Laurent Ruquier.

1997 : Parution du septième tome de ses élucubrations félines :« Le Chat à Malibu ». Laurent Ruquier l’invite dans son émission pour la sortie de l’album : le jour même, la FNAC était en rupture de stock.

1998 : Serge Dehaes propose à Geluck de réfléchir ensemble à une série pour enfants dont le héros serait « Le fils du Chat », déjà apparu plusieurs fois dans les dessins du papa. Les deux hommes réalisent un album à quatre mains : « Le portait de papa », suivi de huit autres titres.

Saison 1998-1999 : Après 12 ans de bons et loyaux services, Geluck annonce à son ami Jacques Mercier qu’il a décidé d’arrêter sa participation à « La semaine infernale » et au « Jeu du dictionnaire ». Il ne garde qu’une seule présence hebdomadaire chez Laurent Ruquier. Il veut se consacrer au dessin, promouvoir Le Chat en France, en Suisse, et goûter une vie calme.

Juin 1999 : Laurent Ruquier quitte France Inter.

Juillet 1999 : Vacances toscanes tranquilles, sans projet. Le téléphone sonne, c’est France Inter qui lui propose de continuer sans Ruquier. Refus poli. Le lendemain, coup de fil de Ruquier : il l’invite à le rejoindre sur Europe N°1 dans « On va s’gêner ». Geluck accepte. Lendemain, même heure, Michel Drucker téléphone : « J’ai un projet pour le dimanche soir avec Miller et Masure ». Geluck dit encore oui.
Depuis, Philippe Geluck n’a pas vraiment réussi à ralentir le rythme : chaque semaine, il dessine pour Le Soir, VSD et L’illustré, enregistre, pour France 2, aux côtés de Drucker, « Vivement Dimanche Prochain » et « On a tout essayé » avec Ruquier, qu’il rejoint également sur Europe 1 dans « On va s’gêner ». À côté de ça, il réalise des campagnes de pub et publie albums, agendas, calendriers ou sérigraphies. Il assume également le rôle de directeur de la collection « C’est pour offrir » éditée par Casterman.

23 mars 2003 : Numéro spécial du journal Le Soir, pour les 20 ans du Chat, sans photo. L’édition qui paraît est entièrement dessinée par Geluck, les publicités, par des amis dessinateurs (Siné, Schuiten, Mœbius, Goffin, Loustal, Dehaes...)

Octobre 2003 : 2 années de préparation ont été nécessaires à la réalisation du projet d’une exposition itinérante, destinée à célébrer les 20 ans du Chat.
Le 27 octobre, « Le Chat s’expose » à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris. 110.000 personnes lui rendent visite jusqu’au 9 janvier 2004.
La même période voit la sortie du douzième album « Et vous Chat va ? ».
Du 6 février au 30 mai 2004 : Le Chat s’expose à Bruxelles, à l’Autoworld. Plus de 140.000 visiteurs viendront l’admirer.

Fin juin 2004, Le Chat pose ses valises à Bordeaux, à la galerie des Beaux-Arts. Là aussi, le succès est au rendez-vous.
Octobre 2004 voit la sortie du DVD « Une vie de Chat » qui nous offre un portrait de l’artiste, son parcours, ses meilleurs sketches d’ « Un peu de tout », la visite de l’exposition de Paris et, en bonus, plus d’une heure de dessins, making of, sketches, mur vidéo...

Source : www.geluck.com



On n’est pas couché | Résumés | Janvier 2016
On n’est pas couché (16 janvier 2016)
Chroniqueurs | Laurent Ruquier | Novembre 2015
Nous sommes toujours sur le fil
On n’est pas couché | Résumés | Novembre 2015
On est solidaire (14 novembre 2015)
Chroniqueurs | Laurent Ruquier | Novembre 2015
Laurent Ruquier anime une émission spéciale suite aux attentats de Paris
Chroniqueurs | Vincent Dedienne | Novembre 2015
La Bio Interdite d’Henri Guaino & co (1er novembre 2015)
Chroniqueurs | Laurent Ruquier | Mars 2014
Laurent Ruquier quitte Europe 1 pour RTL
Chroniqueurs | Paul Wermus | Février 2014
Sarkozy, il a besoin d’être aimé, c’est tout le contraire de Hollande
Chroniqueurs | Paul Wermus | Février 2014
En économie, je suis un imposteur. Et même un amateur







Envie de réagir aux émissions de Laurent Ruquier et à l'actualité des chroniqueurs ?
Le forum est là pour vous ! Une simple inscription est nécessaire pour y participer.

LaBandeARuquier.com, le site de référence sur la bande à Ruquier, est un site non officiel consacré aux émissions de Laurent Ruquier. Retrouvez toute l'actualité des chroniqueurs et des ex-chroniqueurs des émissions de Laurent Ruquier. Retrouvez des informations sur toutes les émissions : "On n'est pas couché", "On va s'gêner", "Les Grosses Têtes", "L'émission pour tous", "On n'demande qu'à en rire", "ONDAR Show", "On n'a pas tout dit", "On a tout essayé".
L'équipe du site est totalement indépendante de France 2, RTL, Europe 1 et de la production "Tout Sur l'Ecran".
Flux RSS - Contacts - Crédits

Liens : LeBlogTVNews.com - PureMedias.com - Coulisses-TV.fr - LeZappingduPAF.com